Nomination d’un nouveau gouvernement en Guinée-Bissau

Le Parlement de la Guinée-Bissau.
© AFP PHOTO/ ISSOUF SANOGO

La liste de ses membres a été publiée ce mercredi et la nouvelle équipe a immédiatement pris ses fonctions. Le mandat de cinq ans du président Vaz a expiré le 23 juin. Et s’il reste à la tête du pays, il laissera la conduite des affaires au gouvernement jusqu'à la tenue d'une présidentielle le 24 novembre.

Le président José Marion Vaz a enfin autorisé la formation d’un nouveau gouvernement plus de trois mois après les législatives du 10 mars. La décision a été rendue publique ce mercredi et les membres ont été investis dans la foulée.

Le nouveau gouvernement comprend 16 ministres et 15 secrétaires d’État. Le PAIGC s’est taillé la part du lion, obtenant 23 portefeuilles. Trois autres formations politiques alliées sont représentées : l’Alliance populaire réunit trois sièges, l’Union pour le changement deux sièges, le Parti de la nouvelle démocratie et le Parti pour l’unité nationale ont chacun un siège.

Dix femmes figurent dans la nouvelle équipe, l’une d’elles, Suzi Barbosa, occupe le poste de ministre des Affaires étrangères et des communautés.

Le président Vaz a par ailleurs nommé un nouveau procureur suite à la décision prise à Abuja, lors du sommet des chefs d’État de la Cédéao samedi. Il s’agit de Ladislau Clemente Embassa qui remplace à ce poste Bacari Biai, très contesté par l’opposition.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.