Mauritanie: les avocats d’Ahmed Ould Wedia dénoncent une arrestation arbitraire

Une patrouille des forces de sécurité à Nouakchott, le 23 juin 2019 (image d'illustration).
© RFI / Paulina Zidi

Mauritanie, toujours pas de nouvelles du journaliste et chroniqueur politique de la chaîne de télévision privée el-Mourabitoune et membre du parti islamiste Tawassoul, Ahmed Ould Wedia. Il a été arrêté mercredi 3 juillet par des éléments de la police de la sûreté d’État. Ahmed Ould Wedia, qui est aussi vice-président de l’ONG SOS-esclaves, est privé de tout contact avec les siens y compris ses avocats qui ont dénoncé une arrestation arbitraire et exigé sa libération sans condition. C’était au cours d’une conférence de presse donnée samedi soir à Nouakchott.

Notre police nous a habitués à arrêter, et de commencer à mener des investigations pour déterminer les motifs de l'arrestation. Il faut que ce procédé se termine, il faut qu'il y ait un minimum de transparence...

Maître Brahim Ebety, membre du collectif d’avocats de Wediaa
06-07-2019 - Par RFI

→ À (re)lire : Mauritanie: colère des journalistes après l'arrestation de l'un d'eux

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.