Republier
Gabon

Gabon: un nouveau système de sécurisation pour la prison de Libreville

Des gendarmes devant la prison de Libreville.
© WILS YANICK MANIENGUI / AFP

Il y a trop de produits prohibés dans les cellules de la prison centrale de Libreville. Pour mettre fin à ce cafouillage, le gouvernement a investi dans la sécurisation de l’établissement : un nouveau mur surmonté des barbelés, un nouveau système de vidéosurveillance et un nouvel équipement pour brouiller les communications téléphoniques.

Du fond de leur cellule, des détenus élèvent leurs voix vers le seigneur Jésus Christ. À l’extérieur, ministre de la Justice Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, accompagné du haut commandement des gardiens, inspecte le nouveau dispositif qui, selon lui mettra fin au grand désordre constaté ici.

« Nous avons pu découvrir qu’au sein de la détention il y avait énormément de téléphones, énormément de produis prohibés, aujourd’hui nous pensons qu’avec ce système de surveillance, ces problèmes peuvent être résolus, et c’est même l’occasion de dire que désormais en détention tous les appels sont brouillés », a déclaré le ministre.

L’investissement n’améliore cependant pas les conditions de détention dans cette plus grande prison du pays décrite par les anciens prisonniers comme l’enfer sur terre.

« Nous avons un chronogramme de travail, aujourd’hui nous passons d’abord par la sécurisation des lieux, en suite nous allons arriver aux conditions de travail et aux conditions de détention qui sont pour nous prioritaires », justifie Edgard Anicet Mboumbou Miyakou.

Construite à l’époque coloniale pour 300 personnes, la prison centrale de Libreville est surchargée avec près de 2 000 détenus. Mainte fois évoquée, la construction d’une nouvelle prison moderne peine à voir le jour.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.