Quatre hommes arrêtés au Nigeria pour avoir parodié un mariage

Quatre jeunes hommes ont été arrêtés au Nigeria pour avoir célébré une parodie de mariage
© AFP/Gianluigi Guercia

Quatre jeunes hommes ont été arrêtés mardi à Kano, dans le nord du Nigeria, pour avoir célébré une parodie de mariage diffusée par Facebook Live. Ils sont détenus pour s'être « moqués du caractère sacré de l'institution », a annoncé mercredi la Hisbah, la police islamique.

Pour eux, c'était une simple plaisanterie entre amis. Une façon de se moquer du mariage. En direct sur Facebook, les quatre hommes âgés de 30 à 32 ans ont diffusé une fausse cérémonie. L’un d'eux jouait le marié, les autres les témoins. Quant à la mariée, elle vit à Maiduguri, à l'est de Kano.

Mais ce simulacre a provoqué l'indignation à Kano et la parodie s'est transformée en polémique. De nombreux imams radicaux ont réclamé des poursuites. Le faux marié s'est mis à recevoir des menaces de mort sur son téléphone portable. Il aurait même été agressé lundi soir.

► À lire aussi : Au Nigeria, Kaduna est le symbole du Nord oublié

La police islamique de Kano s'est saisie de l'affaire et les quatre hommes sont arrêtés mardi 9 juillet. « Nous devions intervenir pour que le problème ne devienne pas incontrôlable », a expliqué à l'AFP le directeur général de la Hisbah Abba Soufi qui précise que le marié, Sanusi Abdullahi, a avoué avoir « offert pour de faux » une dote de 20 000 nairas (50 euros environ) à la jeune femme.

Au Nigeria, la charia est pratiquée en parallèle du système de justice fédéral et local dans douze États musulmans du Nord. En décembre, la police islamique a arrêté onze jeunes femmes soupçonnées de préparer un mariage lesbien. En janvier 2015, la police islamique avait arrêté également 12 jeunes hommes dans un hôtel à la périphérie de la ville de Kano pour avoir prétendument organisé un mariage gay.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.