Présidence du Sénat en RDC: le patron de l'AFDC-A claque la porte du FCC

L'ancien président de la RDC, Joseph Kabila, reste influent sur la vie politique de son pays.
© TONY KARUMBA / AFP

Modeste Bahati Lukwebo, président de l'AFDC-A, quitte le FCC (Front commun pour le Congo) de Joseph Kabila. En cause, la décision de la coordination du FFC de le suspendre pour une durée indéterminée pour avoir présenté et maintenu sa candidature à la présidence du Sénat.

La bataille se poursuit pour la présidence du Sénat. Le regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), affilié au Front commun pour le Congo (FCC), a décidé de prendre son envol.

« Je reprends mon autonomie. Merci pour la collaboration et pour tous les bons moments passés ensemble », a répondu son président Modeste Bahati Lukwebo à la décision de la coordination du FCC de le suspendre pour une durée indéterminée.

« Un climat de haine » au sein du FFC

L'AFDC-A reprend son autonomie totale vis-à-vis de toutes les institutions et associations. Le regroupement politique est convaincu de remporter le perchoir du Sénat.

Au cours d'une réunion ce mercredi 10 juillet, plusieurs membres du regroupement AFDC-A se sont déclarés solidaires avec Bahati. Selon Rémy Musungayi Bampale, le rapporteur de la rencontre, un climat de haine, d’animosité et de règlements de comptesrègne au sein du FFC.

Objectif : remporter le perchoir du Sénat

L’AFDC et Alliés, qui vient d’opter pour la recomposition du bureau de son groupe parlementaire, a confirmé la déclaration du 2 juillet par laquelle son autorité morale Bahati Lukwebo a été investi candidat au perchoir du Sénat.

Le regroupement compte 14 sénateurs seulement sur les 109 élus de cette chambre. Ses animateurs sont cependant convaincus de faire un bon score à l’élection du bureau, au-delà de la moitié, et l’emporter avec la contribution d’autres élus, y compris ceux du FCC qui ne sont pas d’accord avec le choix de Joseph Kabila.

Le regroupement AFDC et Alliés se dit ouvert aux discussions avec d’autres regroupements.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.