Republier
RDC

RDC: Lamuka perd un de ses cadres nommé à la BAD

Freddy Matungulu est ancien ministre et ancien haut fonctionnaire au FMI.
© RFI/Olivier Rogez

En RDC, l'avenir de la plateforme Lamuka est en question après la nomination de Freddy Matungulu au conseil d'administration de la Banque africaine de développement. L'un des leaders de la plateforme d'opposition a ainsi accepté la main tendue de Félix Tshisekedi qui a proposé son nom à ce poste. 

C'est un geste d'ouverture qui fragilise la plateforme d'opposition Lamuka. Freddy Matungulu a répondu « favorablement » et avec « gratitude » à « l'appel » du président congolais Félix Tshisekedi qui a proposé son nom au poste d'administrateur de la Banque africaine de développement.

Il s'agit d'un mandat de trois ans, renouvelable une fois, même si ce choix doit encore être entériné lors de l'Assemblée annuelle de la BAD, prévue à la fin du mois d'août. Dans son communiqué, Freddy Matungulu salue en tout cas le geste d'ouverture de Félix Tshisekedi, qui « privilégie l'intérêt supérieur de l'État au-delà des clivages et affrontement politique ».

Ce geste n'en est pas moins un coup dur pour la plateforme d'opposition Lamuka, d'autant que Freddy Matungulu devait reprendre sa présidence tournante fin juillet. Celui-ci a déjà indiqué que « ce nouvel engagement international » auprès de la Banque africaine de développement, lui impose désormais « un droit de réserve ». Freddy Matungulu entend donc « prendre une distance conséquente de ses activités politiques militantes », y compris « au sein de Lamuka ».

Sa nomination surprise et l'avenir de la coalition devraient être largement discutés le 24 juillet prochain à Lubumbashi, lors de la réunion du présidium de Lamuka. Ce sera la première fois que les quatre leaders de la plateforme, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Martin Fayulu et Freddy Matungulu, se rencontreront en RDC.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.