Lac Tchad: appel à poursuivre le plan d’action contre l’insécurité

Des soldats nigérians tenant le drapeau de Boko Haram qu’ils ont saisi dans la ville de Damasak, le 18 mars 2015.
© REUTERS/Emmanuel Braun

Le Forum sur la stratégie régionale du bassin du Lac Tchad contre Boko Haram a pris fin ce vendredi 19 juillet à Niamey, au Niger. Cette réunion, qui regroupe les huit gouverneurs des zones concernées par la nébuleuse Boko Haram au Nigeria, au Cameroun, au Niger et au Tchad, recommande aux participants de poursuivre l'exécution du plan d'action contre l'insécurité dans la région.

Un bilan positif de la mise en œuvre de la stratégie régionale du bassin du lac Tchad a été dressé au forum de Niamey. Les huit gouverneurs de Yobe, Adamawa, Borno au Nigeria, et leurs collègues du Niger, du Tchad et du Cameroun s’engagent à appliquer à la lettre les recommandations.

« Qui mieux que ces autorités pour mener des actions de proximité pour consolider la paix et la sécurité et prévenir les risques sécuritaires », a déclaré le Premier ministre nigérien Brigi Rafini.

Une approche intéressante, selon l’envoyé spécial des Nations unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel, Mohamed Ibn Chambas : « Chaque région, avec des communautés locales, va définir les priorités ».

10 millions de personnes à secourir

Le temps presse, selon le gouverneur tchadien de la province du Lac, Adam Nouki Charfadine : « Pour le moment, la coopération régionale est encore dans les discours, déclare-t-il. Elle n’est pas active. Nous n’avons pas le droit d’attendre, il faut qu’on se mette très rapidement au travail pour apporter ces solutions-là ».

Depuis dix ans, la région du lac Tchad est en proie à l'insécurité. Plus de deux millions et demi de personnes ont fui la zone. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha), plus de 10 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire dans toute la zone.

►À (ré)écouter : Dangbet Zakinet: «L'impact de Boko Haram est énorme» sur la région du lac Tchad

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.