Republier
Soudan

Soudan: en pleine concertation, l'opposition continue d’unifier ses positions

Hemetti, le chef des miliciens FSR, signe l'accord entre les militaires et les civils au Soudan, le 17 juillet 2019.
© Ebrahim HAMID / AFP

Au Soudan, toujours pas de date pour une reprise des négociations entre le régime militaire de Khartoum et les leaders de la contestation. Les discussions ont été interrompues cette semaine après la signature d’un accord politique. Du côté de la coalition d’opposition, des divergences sont apparues, menaçant de faire capoter les négociations avec le régime.

Depuis plus de 48 heures, l’opposition tente d’unifier ses positions à Addis-Adeba. Des divergences importantes sont apparues cette semaine au sein de la coalition d’opposition, qui regroupe plus d’une trentaine de mouvements : partis politiques, société civile, mouvements armés, syndicats.

Des exigences sur le Darfour et les réfugiés

Les groupes armés du Darfour notamment ont rejeté l’accord de partage du pouvoir, soutenant que des questions clés n’ont pas été abordées, comme la paix au Darfour, la marginalisation de certaines populations et la question des réfugiés.

Ils veulent que ces questions soient incluses dans un accord avant la formation d’un gouvernement de transition. Pour d'autres membres de la coalition, l’urgence est à la mise sur pied d’un gouvernement civil dès que possible.

Plusieurs membres de la coalition ont également demandé à ce que l’équipe de négociations soit élargie aux petits mouvements afin de prendre en compte leurs exigences.

►À lire aussi : Réserves sur l'accord entre militaires et opposition

Selon plusieurs sources, les différentes parties étaient sur le point de trouver un accord dimanche soir. Et les négociations avec le Conseil militaire à Khartoum pourraient reprendre en milieu de semaine.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.