Republier
Cameroun

Cameroun: violente mutinerie à la prison centrale de Yaoundé

Un agent pénitentiaire dans la prison centrale de Yaoundé (image d'illustration).
© REUTERS/Stringer

La prison centrale de Yaoundé a été l'objet lundi 22 juillet d'une mutinerie, menée par des détenus incarcérés dans le cadre de la crise anglophone.

Des coups de feu ont retenti dans l’enceinte de la prison centre de Yaoundé Kondengui jusqu’aux alentours de minuit, lundi, et alors même que la mutinerie avait commencé dans l’après-midi. L’établissement pénitentiaire est connu pour sa surpopulation carcérale.

► À lire aussi : Ce que l'on sait de la mutinerie à la prison centrale de Yaoundé

Plusieurs témoins racontent que cette grogne généralisée avait été initiée par quelques centaines de détenus, identifiés comme ayant été emprisonnés dans le cadre de la crise anglophone. Ils réclamaient leur libération et la cessation de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Très rapidement, ils ont été rejoints par d’autres centaines de prisonniers qui dénonçaient eux la lenteur dans les procédures judiciaires, source de la surpopulation carcérale. La situation est devenue hors de contrôle. En début de soirée, un incendie a été observé dans le local administratif de la prison où ont aussi été signalés des actes de saccage et des pillages.

Des manifestants – que certains évaluent à au moins 1 500 personnes – exigeaient pour seuls interlocuteurs le ministre de la Justice ou le Premier ministre en personne.

Devant l’ampleur de la situation, l’armée a été appelée en renfort et un cordon de sécurité sur 500 mètres à la ronde a été érigé tout autour de la prison.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.