Republier
RDC

RDC: l'insécurité à Béni vide les quartiers de leurs habitants

Les populations de la ville de Béni et de sa région sont la proie d'exactions répétées.
© AFP/Alain Wandimoyi

Les femmes du quartier Rwangoma étaient à la mairie de la ville de Beni lundi 29 juillet pour exprimer leur colère contre la multiplication des cas de recrutements forcés d’adolescents dans leur milieu par des hommes armés. Plusieurs d’entre elles ont même déserté le quartier. À part Rwangoma, certains autres quartiers dans la périphérie de Beni se sont vidés de leurs habitants depuis plusieurs mois à cause de l’insécurité. Reportage à Nzolo, quartier Paida.

Aloïs, 67 ans, est venu voir ce qu’est devenue sa maison qu’il a abandonnée depuis plusieurs mois à cause de l’insécurité. Il avait décidé de quitter le quartier Païda en octobre 2018, à la suite d’une attaque attribuée aux combattants ADF.

L'insécurité à Béni: écoutez le reportage de notre envoyé spécial
31-07-2019 - Par Patient Ligodi

Cette nuit-là, deux de ses voisins n’avaient pas réussi à partir plus tôt et ont été tués. « C'était ici, et l'autre dormait ici. Ils tiraient des balles partout. »

Depuis, des centaines de personnes ont déserté le quartier. « Voyez vous-même, toutes les maisons sont vidées ici, il n'y a personne. Moi, je me rends chez moi, mais je ne suis pas chez moi. »

Aloïs a toujours peur. Il n’est pas prêt à s’installer à nouveau dans sa maison. Et la population s’interroge également sur la véritable identité des auteurs des violences dans la région. Même François Grignon, le numéro 2 de la Monusco, a évoqué cette semaine le cas de certaines personnes qui portent la casquette ADF pour, dit-il, des motifs économiques.

→ Lire aussi : RDC: dans le territoire de Beni, le fléau de l’insécurité règne toujours
→ Lire aussi : RDC: la population exaspérée par l’insécurité à Beni en appelle à l’armée

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.