Republier
Mauritanie

Mauritanie: Ismael Cheikh Sidiya, un Premier ministre pas si nouveau

Nouakchott, la capitale mauritanienne.
© Laminesall96 / Wikimedia Commons

Ismael Ould Bodé Ould Cheikh Sidiya a été nommé Premier ministre samedi 3 août par le nouveau chef de l’État. Il entame ses consultations ce dimanche en vue de la formation du nouveau gouvernement.

Le nouveau Premier ministre mauritanien est un membre fondateur du parti au pouvoir l’Union pour la République, le parti de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz. Il a été plusieurs fois ministre entre 2009  à 2014. Il fut d’abord directeur général de l’agence gouvernementale de la reconstruction de la ville de Tindame, une ville de l’est mauritanien dont les habitations avaient été rasées suite à des pluies torrentielles en 2008.

Il dirigera ensuite les ministères de l’Habitat, de l’Aménagement du territoire, de la Formation professionnelle et l’Autorité de la zone franche de Nouadhibou. Ismael Ould Bodé Ould Cheikh Sidiya était sans fonction depuis. Mais il a continué son militantisme au sein du parti au pouvoir. La constance de cet engagement politique lui a valu d’être désigné directeur de campagne du nouveau chef de l’État dans le Grogol durant la présidentielle de juin.

Hier soir dans sa première déclaration à la presse, il a promis de s’employer à appliquer la vision du chef de l’État qui entend vouloir relever de nombreux défis. Certains observateurs regrettent que cette nomination à la primature ne donne pas le signal attendu d’une volonté de rupture avec l’ancien système.

→ Lire aussi : Mauritanie: défis et promesses du nouveau président Mohamed Ould Ghazouani

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.