Republier
Zimbabwe ONU

Le Zimbabwe au bord de la famine, l'ONU et le PAM tirent la sonnette d'alarme

Une jeune femme vient de récupérer un sac distribué par le Programme alimentaire mondial à Mutoko, non loin de la capitale Harare. Le 13 mars 2019.
© Jekesai NJIKIZANA / AFP

Au Zimbabwe, la situation humanitaire se détériore de jour en jour. L'ONU et le Programme alimentaire mondial tirent la sonnette d'alarme : le pays est au bord de la famine. Les deux organismes et le gouvernement zimbabwéen ont lancé ce mardi 6 août un appel aux dons. 331,5 millions de dollars sont nécessaires pour venir en aide aux 3,7 millions de personnes vulnérables de juillet 2019 à avril 2020. Les causes de cette situation sont nombreuses.

Anciennement considéré comme le grenier à céréales de l'Afrique australe, le Zimbabwe est aujourd'hui dans une situation d'urgence alimentaire absolue.

La faute d'abord à une crise économique majeure qui touche le pays depuis une vingtaine d'années. Celle-ci s'est traduite par des pénuries de denrées de première nécessité comme le pain, l'huile ou encore la farine. Mais la rareté de ces denrées a une autre conséquence : l'augmentation de leurs tarifs. Avec l'inflation, certains aliments ont vu leur prix doubler, voire tripler. Ils sont donc moins accessibles notamment pour les plus pauvres.

Ensuite, le pays est touché de plein fouet ces dernières années par des chocs climatiques. La sécheresse que connaît actuellement l'Afrique australe a dévasté les cultures agricoles. Parmi elles les champs de maïs, l'aliment de base dans le pays. Récemment, le cyclone Idai a ravagé l'est du pays, quelques semaines seulement avant les récoltes.

Désormais, deux millions et demi de personnes sont menacées par la famine. L'ONU craint que ce chiffre ne double d'ici janvier 2020 si la réponse apportée n'est pas suffisante.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.