Madagascar et la RDC, pays les plus touchés en Afrique par la rougeole

Le centre de santé de Base d'Isotry, un bas quartier de la capitale malgache (photo d'illustration).
© RFI/Sarah Tétaud

Les chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé montrent que du 1er janvier au 31 juillet, plus de 300 000 cas ont été enregistrés dans le monde, contre 130 000 l’an dernier à la même période. 

En Afrique, les cas de rougeole ont explosé et ont pratiquement été multipliés par dix. Il s'agit des chiffres les plus élevés depuis 2006. Les pays les plus touchés sont Madagascar et la République démocratique du Congo. Depuis le mois de janvier, la maladie a ainsi fait plus de 1 500 morts en RDC.

En cause, la faiblesse des programmes de vaccination, la pénurie de vaccins ou simplement la réticence de la population à se faire immuniser.

La rougeole est l’une des maladies les plus contagieuses au monde. Une personne contaminée peut ainsi en infecter vingt autres.

Épidémie sous-estimée

Les pays où les épidémies sont les plus importantes sont donc ceux où la couverture vaccinale est faible. Au Nigeria, un pays extrêmement touché par la rougeole, quatre millions d'enfants ne seraient pas vaccinés, d'après l'Unicef.

Selon l'OMS, la maladie aurait dû être éliminée en 2020, un objectif aujourd'hui impossible à réaliser sachant que moins d'un cas sur dix est signalé dans le monde. L'épidémie est donc bien plus importante que ce que montrent les chiffres officiels.

RDC: lancement d'une campagne de vaccination contre la rougeole

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.