Republier
Centrafrique

RCA: début de la construction d'une base logistique pour lever l'embargo sur les armes

Le président centrafricain a posé la première pierre de la future grande base logistique des armées du pays, le 15 août 2019 près de la capitale Bangui.
© RFI / Charlotte Cosset

Les autorités centrafricaines continuent à se concentrer sur la reconstruction de l’armée. Ce jeudi 15 août à 22km de Bangui, le président Touadera a posé la première base de la future grande base logistique militaire.

La base logistique s’étendra sur 176 hectares et sera constitué notamment de 5 entrepôts et d’une base de vie pour 800 personnes. Selon Marie-Noëlle Koyara, ministre de la défense et de la reconstruction des armées, « il s'agit de la construction de la plus grande base logistique militaire, chargée d'apporter un soutien matériel aux forces armées dans les situations de défis sécuritaires qui se posent à nous. Les exemples de projection et des opérations récentes montrent tout l'intérêt d'avoir une logistique adaptée aux besoins et à laquelle il convient de conférer toute la place que le soutien des forces nécessite. »

Les forces armées centrafricaines (FACA) sont formée par la force européenne (EUTM) et des instructeurs russes. Mmais les défis vont au-delà de la formation. Un embargo sur les armes pèse depuis 2013 sur le pays, faute notamment d’infrastructures correctes - aujourd’hui les FACA vivent dans les quartiers ou dans des camps dans Bangui - et de capacités logistiques pour s’assurer de la traçabilité des armes notamment. 

La création d’entrepôts de munition et d’une chaîne logistique plus efficace doit donc contribuer à remplir les conditions de la levée de l’embargo. Cette base vient aussi s’insérer dans une vision plus générale.

« Nous avons opté pour une armée de garnisons, a déclaré le président Faustin Archange Touadera. Nos bases se situent en ce moment en pleine ville, et ne sont plus adaptées aux nouvelles situations. Nous devions donc redimensionner cela et c'est pour cela que nous avons choisi cette base de PK22. mais ce n'est que le début. »

La construction de cette base devrait prendre un an et coûter 8,5 millions de dollars environ. Elle doit être la première base des 3 zones de défense. Les deux autres prévues devraient être bâties à Bangassou et à Ndele.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.