Ebola en RDC: deux premiers cas confirmés dans le Sud-Kivu

Le personnel de santé se prépare à vacciner contre l'Ebola dans le centre de la ville de Goma, dans l'est de la RDC
© REUTERS/Djaffer Sabiti

Il s'agit d'une femme et de son jeune enfant. Selon le gouverneur du Sud-Kivu, la mère est décédée. Le nourrisson a été pris en charge par l'équipe médicale.

Une femme et son jeune enfant ont été touchés par la fièvre hémorragique Ebola. Cela s'est passé à Mwenga, à 500 kilomètres de Bukavu, dans le Sud-Kivu, à l'est du pays. C'est la première fois que cette région est confrontée à la maladie, depuis le début d'une épidémie cette fièvre hémorragique, il y a un an, dans le Nord-Kivu et l'Iturie, voisins.

Selon le gouverneur de la région, la mère est décédée. Le nourrisson a été pris en charge par l'équipe médicale. Toutes les personnes ayant été en contact avec les deux cas sont, toujours selon le gouverneur, en cours d'identification pour vaccination.

L'inquiétude des populations

Les habitants se disent très inquiets et témoignent au micro de notre correspondant comme Esther, mère de famille ou Dieudonné Sango, acteur de la société civile qui souligne que la rentrée scolaire aggrave les risques de contamination.

«je propose que chaque fois qu'il y a un cas déclaré dans un site, qu'on isole ce site: il faut que les autorités prennent des mesures efficaces pour protéger la population»
17-08-2019 - Par RFI

Robert Ntibonera, chargé de protection de l'ONG Save Child, spécialisée dans la protection de l'enfance, s'étonne que les autorités n'aient pas stoppé ces deux personnes avant qu'elles n'arrives au Sud-Kivu et s'inquiète de l'arrivée de cette maladie dans une province aussi peuplée.

C'est très inquiétant qu'il y ait un cas d'Ebola au Sud-Kivu. Les gens vivent dans une promiscuité exagérée. Un cas d'Ebola à Bukavu serait une très grande désolation. Nous sommes en train de leur demander d'observer les règles d'hygiène, des règles simples : on demande aux gens de se laver les mains avec du savon, ou avec des cendres...

Robert Ntibonera
16-08-2019 - Par Léa-Lisa Westerhoff

Déclarée le 1er août 2018, l'épidémie de fièvre hémorragique, qui se transmet par contacts humains directs et étroits et dont le taux de létalité est très élevé, a longtemps été cantonnée aux régions rurales du Nord-Kivu, essentiellement Beni et Butembo, et en Ituri voisine. Deux cas ont néanmoins été enregistrés dans l'Ouganda voisin.

Début août, une femme proche d'un orpailleur décédé quelques jours plus tôt à Goma dans la province voisine du Nord-Kivu avait été mise en quarantaine avec quatorze autres personnes de sa famille. Les tests effectués sur ces quinze cas suspects s'étaient ensuite révélés négatifs. La RDC lutte contre la dixième épidémie d'Ebola sur son sol depuis l'apparition de la maladie en 1976.

[Infographie] Ebola: Repères pour comprendre l’épidémie en RDC

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.