Rwanda: un journaliste et un opposant portés disparus depuis un mois

Selon Human Rights Watch, les autorités n'ont donné aucune information sur les enquêtes liées à ces disparitions.
© RFI/Stéphanie Aglietti

Les familles d’Eugène Ndereyimana et Constantin Tuyishimire sont sans nouvelles depuis un mois.

Eugène Ndereyimana a disparu depuis le 15 juillet. Membre du parti de l’opposante Victoire Ingabire, il était attendu à Nyagatare, dans l’est du pays, où il devait rencontrer d'autres membres des FDU-Inkingi, mais il n’est jamais arrivé à destination.

De son côté, Constantin Tuyishimire, journaliste de la chaîne TV1 Rwanda, est lui porté disparu depuis le 16 juillet. Il était alors censé être en reportage dans le district de Gicumbi, dans le nord du Rwanda.

Selon Human Rights Watch, les autorités n'ont donné aucune information sur les enquêtes liées à cette disparition.

La police rwandaise a annoncé une enquête, mais pour l'instant il n'y a pas de suites. Au Rwanda, travailler comme journaliste ou être un opposant est dangereux. Nous avons déjà documenté depuis plusieurs années des faits dans lesquels les forces sécuritaires de l’État elles-mêmes sont responsables de disparitions.

Lewis Mudge, directeur Afrique centrale de Human Rights Watch
18-08-2019 - Par Coralie Pierret

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.