Republier
Gabon RFI

Gabon: RFI déplore le retrait pour deux mois de l'accréditation de son correspondant

Studio RFI.
© RFI

Le correspondant de RFI au Gabon, Yves-Laurent Goma, s'est vu interdire d'exercer son métier de journaliste pendant deux mois. La décision prise par la Haute Autorité de la Communication a été annoncée jeudi soir. Radio France Internationale déplore ce retrait d'accréditation.

La Haute Autorité de la Communication du Gabon a annoncé jeudi soir à la télévision que notre correspondant Yves-Laurent Goma est interdit pour deux mois d'exercer son métier de journaliste à compter de ce jeudi et ce pour avoir affirmé sur RFI, dans un article du 17 août, que « le Président de la République ne s'était à aucun moment levé comme autrefois pour saluer les troupes de l'armée ». La Haute Autorité dénonce « des informations inexactes avec une insinuation malveillante mettant en cause l'intégrité physique du Président de la République Ali Bongo ».

La direction de RFI déplore le retrait par la Haute Autorité de la Communication de l'accréditation de son correspondant Yves-Laurent Goma pour une durée de deux mois. Yves-Laurent Goma a toujours travaillé en toute bonne foi. RFI est attachée à la liberté de l'information et souhaite que son correspondant retrouve au plus vite son autorisation de travail, afin qu'il continue de couvrir l'actualité gabonaise, comme il le fait sans discontinuer depuis 17 ans.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.