RDC: l'hommage des motards de Kinshasa à l’artiste ivoirien DJ Arafat

Hommage à la star du coupé-décalé, DJ Arafat, devant l'ambassade de Côte d'Ivoire, à Kinshasa, en RDC, le 23 août 2019.
© Pascal Mulegwa /RFI

Les hommages se multiplient sur le continent à la mémoire d'Ange Didier Houon, dit « DJ Arafat », star ivoirienne du coupé-décalé, mort dans un accident de la circulation, le 12 août dernier, sur une moto, à Abidjan. Des dizaines de passionnés de deux-roues se sont réunis devant l'ambassade de Côte d'Ivoire, à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC). Un hommage mais aussi un appel à la prudence envers ceux qui sont particulièrement exposés aux accidents de la circulation.

Les motards congolais sont venus rendre hommage à un passionné de deux-roues qui a perdu la vie. Dans une ambiance solennelle et faisant vrombir le moteur de leurs engins, ils sont venus déposer leur gerbe de fleurs devant une effigie de DJ Arafat placée dans l'enceinte de l'ambassade ivoirienne.

C’est un hommage mais surtout un appel à la prudence à tous les passionnés de la moto comme le fut la star du coupé-décalé. Oui, de la prudence car la route n'est pas un terrain de jeu, prévient Barnabé Kikaya, l'un des motards présent sur place : « Au Club des motards de Kinshasa, nous voulions lancer un appel à tous les jeunes qui veulent faire de la moto, en tant que passion, de se munir des équipements nécessaires, c’est-à-dire se protéger, ce qui n’a pas été le cas pour DJ Arafat, raison pour laquelle nous déplorons cette mort aujourd’hui. »

Une « forte délégation congolaise » à Abidjan

L'émotion reste palpable chez les fans de DJ Arafat, à Kinshasa, d'où il tirait d'ailleurs son inspiration. Plusieurs personnalités prévoient d'ailleurs de se rendre à Abidjan, pour les derniers hommages, croit savoir Zacharie Bababaswe, un opérateur culturel : « Il y a une très forte délégation congolaise de Kinshasa qui va se rendre à Abidjan, dès le 29 août. D’autres partiront d’Europe, notamment Bill Clinton Kalonji qui viendra de Kinshasa avec Koffi Olomidé, Fally Ipupa ou encore Barbara Kanam. »

En attendant les obsèques, les Kinois dansent au rythme du coupé-décalé de l'illustre disparu.

À lire aussi → Côte d'Ivoire: décès du chanteur de coupé-décalé DJ Arafat

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.