Republier
Soudan

Soudan: des groupes armés font front commun face aux nouvelles autorités

Graffiti vantant la révolution soudanaise dans les rues de Khartoum (image d'illustration).
© RFI / Alexandra Brangeon

Au Soudan, des groupes armés qui ont rejetté l'accord sur la transition préparent un front commun en vue de négociations avec les nouvelles autorités.

Les différentes factions s'étaient retrouvées cette semaine à Juba, au Soudan du Sud, afin de discuter des processus de paix dans les États du Darfour, du Kordofan et du Nil-Bleu au sud du pays. Un point qu'elles considèrent primordial, et qui devraient selon, elles, précéder tout processus transitionnel ; elles se sont en tout cas mises d'accord pour parler d'une seule voix à la table des négociations avec les institutions de la transition.

Mohammed Zakaria, porte-parole du Front révolutionnaire soudanais, qui rassemble plusieurs factions présentes à ces discussions, estime cela « très important, car c'est le moment d'engager le dialogue avec les autorités de la transition pour sortir définitivement des crises au Soudan. »

« But précis »

« On sait que chacune des factions se bat pour un but précis, dit-il encore. Mais nous devons gérer cette question en étant unis. Nous avons donc publié une déclaration et contacté les autorités de la transition, pour montrer notre volonté d'engager un dialogue et des négociations de paix.  C'est la première fois au Soudan que plusieurs groupes armés s'engagent sur une position commune en vue de la paix. » 

« Nous voudrions dialoguer sur les problèmes au Darfour, poursuit Mohammed Zakaria, sur le partage des richesses, sur la participation aux différents niveaux de gouvernement.Tous les Soudanais ont participé à la révolution, et tous les Soudanais devraient participer de manière égale à la construction du futur du Soudan. »

À lire aussi: Soudan, Abdalla Hamdok, un économiste de consensus au poste de Premier ministre

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.