Côte d'Ivoire: le meeting de réconciliation PDCI-FPI pro-Gbagbo aura-t-il lieu ?

Photomontage représentant les deux anciens présidents ivoiriens Henri Konan Bedié (G) et Laurent Gbagbo ( D).
© SIA KAMBOU / AFP/ Peter Dejong/REUTERS

Les deux anciens chefs d'État se sont rencontrés fin juillet à Bruxelles, où Laurent Gbagbo est assigné à résidence. Et pour sceller cette réconciliation entre le PDCI et le FPI pro-Gbagbo, un meeting doit être organisé ce samedi 14 septembre à Abidjan pour parler de réconciliation nationale.

C’est le premier acte supposé concrétiser le rapprochement entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo. Ses organisateurs l’ont déjà baptisé « gigameeting » tant ils espèrent mobiliser. Mais problème, le lieu initialement prévu est en travaux. Le « gigameeting » n’a donc pour l’instant nulle part où aller.

Ce lundi 9 septembre devant la presse, les organisateurs ont affiché la certitude que meeting il y aurait bien samedi. « [Après] l'appel de Bruxelles lancé par les présidents Bédié et Gbagbo, le meeting d'Abidjan sud du 14 septembre prochain est donc l'occasion d'un nouveau départ que nous voulons prendre ensemble pour sauver la Côte d'Ivoire du chaos dans lequel les gouvernants actuels veulent l'enfermer », a déclaré Kone Boubacar du FPI pro-Gbagbo.

Face à la presse, les organisateurs en ont profité pour clarifier certaines choses. À commencer par les relations entre le PDCI et le FPI tendance Affi N’Guessan, il y a peu encore alliés au sein de la plateforme anti-RHDP. « Le président Henri Konan Bédié et le président Laurent Gbgabo sont à d'autres stades. Donc pour nous, la question d'Affi est terminée, derrière nous. Pour nous, le secrétaire général du FPI s'appelle Assoa Adou », a martelé Kamagaté Brahima du PDCI.

Et cette plateforme supposée regrouper soroistes et pro-Gbagbo a désormais un nom : « La plateforme portée sur les fonds baptismaux par le président Henri Konan Bédié est appelée CDRP : Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix. »

Ne reste plus qu’à trouver un lieu pour le meeting. Mais les opposants comptent sur la diligence du ministre des Sports.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.