Republier
RDC

RDC: le président de l'Assemblée de Kinshasa poursuit sa lutte contre la corruption

RDC, Kinshasa, vue de la ville (illustration), janvier 2019.
© John Wessels/Bloomberg via Getty

En RDC, l’Inspection générale des finances (IGF) a été saisie par l'Assemblée provinciale de Kinshasa. Le président de cette institution dit vouloir lutter activement contre la corruption. Pour cela, l'ensemble des dépenses de la capitale sur les trois dernières années sont analysés, scrutés. Premières conséquences, le directeur général des recettes de Kinshasa a été révoqué et le ministre provincial des Finances arrêté. Mais cet audit général ne plaît pas à tout le monde.

Godefroid Mpoyi Kadima, président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, continue sa campagne de lutte contre le détournement des deniers publics. Il a lancé un audit général sur l’utilisation des fonds publics, c’est-à-dire toutes les opérations financières impliquant la ville de Kinshasa durant les trois dernières années : « C’est cela qui va nous permettre de planifier l’avenir. S’il y a des dérapages, tous les coupables seront interpellés. »

Selon ses propos, les députés provinciaux chargés de cette enquête sont parfois confrontés à la résistance de certaines banques : « Elles coopèrent difficilement. Mais elles finiront par coopérer. »

Pour continuer ce travail, le président de l’Assemblée provincial dit être conscient des risques : « On a cherché à m’abattre à trois reprises et je ne voulais pas avoir une garde rapprochée. Mais la hiérarchie me l’a imposée. D’ailleurs jusqu’à ce jour, elle estime que ce n’est pas encore assez (.) Avant que je sois ici, je n’avais jamais connu tout ça. C’est seulement depuis que j’ai commencé à traquer ce que moi j’ai considéré comme étant le véritable auteur du malheur des Kinoises et Kinois que je connais ce problème. »

Dans le cadre de cette enquête, il a donc également saisi l’Inspection générale des finances.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.