Éthiopie: arrestation de jihadistes shebabs et de l'État islamique

Une vue aérienne d'Addis-Abeba, la capitale de l'Éthiopie.
© (CC)/Hansueli Krapf/Wikipédia

L'agence éthiopienne de renseignement (NISS) annonce avoir arrêté plusieurs jihadistes présumés. La télévision nationale a diffusé un communiqué ce week-end et les détails ont émergé ce 23 septembre.

Les arrestations ont eu lieu à la fois dans la capitale éthiopienne, en région et à l'étranger. Elles sont le fruit d'une collaboration avec Djibouti, le Somaliland et le Puntland mais aussi avec les services américains, français, italiens et espagnols.

Selon le NISS, trois groupes distincts ont été ciblés, deux ayant fait allégeance aux shebabs somaliens et un troisième à l'organisation État islamique. Ces cellules terroristes planifiaient des attaques contre plusieurs cibles.

L'un des groupes liés aux islamistes shebabs projetait de s'en prendre à des lieux fréquentés de la capitale éthiopienne mais aussi à des festivités religieuses ou encore à des hôtels. Ce premier groupe est entré dans le pays via Djibouti, le deuxième via le Somaliland.

L'un de ses meneurs possédait une fausse carte d'identité éthiopienne et deux comptes à la Banque commerciale d’Éthiopie, crédités de 2,5 millions de birrs, soit environ 77 000 euros.

Implication en Somalie

Les shebabs combattent les forces éthiopiennes présentes en Somalie. La menace d'une attaque sur le sol éthiopien plane depuis l'intervention d'Addis-Abeba chez son voisin en décembre 2006.

Une autre cellule a été démantelée, à Addis-Abeba, la capitale. Elle était composée de membres présumés de l'organisation État islamique. Le groupe terroriste, présent depuis quelques années dans le nord de la Somalie, a récemment annoncé son intention de communiquer en amharique.

Une chanson de propagande a d'ailleurs été publiée en juillet dans la deuxième langue la plus parlée d’Éthiopie. En avril 2015, le groupe d'Abou Bakr Al Baghdadi avait revendiqué l'exécution de 34 migrants chrétiens éthiopiens sur une plage de Libye.

L'Éthiopie, prochaine cible des shebabs somaliens?

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.