Republier
Centrafrique

Les Forces armées centrafricaines font leur retour à Bria

L'entrée de Bria,en Centrafrique (image d'illustration).
© RFI/Pierre Pinto

Le travail de redéploiement de l’autorité de l’État se poursuit. Après une tentative avortée dans le weekend de déploiement des Forces armées centrafricaines (FACA) dans Bria, les FACA sont finalement rentrés dans la ville ce mardi 24 septembre.

Une centaine de FACA est arrivée mardi à Bria dans le calme. Un déploiement appuyé par la Minusca. Un humanitaire sur le terrain affirme que l’ambiance dans la ville était à la crainte, que les boutiques étaient fermées, et que la circulation était quasiment inexistante dans les rues.

Des tirs avaient eu lieu dans le weekend et la nuit précédente pour empêcher ce déploiement. Des tirs qui s’expliquent, selon certains groupes armés, par une incompréhension des hommes sur le terrain qui n’avaient pas été avertis.

Une réunion devait avoir lieu rapidement entre des responsables de groupes armés, les FACA et la Minusca. Le FPRC, par la voix de son porte-parole Abubakar Sidik, assure que le mouvement va se conformer à l’accord de paix mais qu’il déplore le retard pris dans la mise en place des unités spéciales mixtes de sécurité.

La ville de Bria est une ville stratégique, bastion contrôlé par les groupes armés depuis le retrait de l’opération française Sangaris. Les Russes y avaient envoyé rapidement des hommes après leur arrivée dans le pays l’année dernière. Cette zone est très convoitée notamment pour ses richesses diamantifères.

Le déploiement des FACA à Bria intervient peu de temps après les combats qui ont eu lieu dans la ville de Birao. Ces combats faisaient craindre une poussée de tension également dans la ville de Bria. Les FACA se redéploient peu à peu. Ils sont déjà présents à Bouar, Paoua, Alindao, Bambari, Obo.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.