Dialogue politique au Bénin: le gouvernement en précise les contours

Le président du Bénin Patrice Talon le 10 avril 2017 à Abidjan (Côte d'Ivoire).
© Sia KAMBOU / AFP

Au Bénin, le président Patrice Talon convie neuf partis politiques pour un dialogue politique de trois jours à partir du 10 octobre mais à la condition qu'ils soient en règle avec la nouvelle charte des mouvements politiques.

Au Bénin, le chef de l’État convoque « un dialogue politique »  de trois jours à partir du 10 octobre qui fait suite à la violente crise post-législatives du 28 avril, où toute l’opposition avait été exclue du scrutin.

Patrice Talon y invite neuf formations politiques, uniquement celles en règle avec la nouvelle charte des partis. Les Forces Cauris pour un Bénin émergent (FCBE) de l’ancien président Boni Yayi en font partie, mais pas le parti de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, condamné par contumace.

L’opposition, qui a été invitée, formule plusieurs exigences avant toute participation. Le 7 octobre, devant la presse, le ministre de Communication et porte-parole du gouvernement a précisé le cadre, l’esprit et le contenu du dialogue. Pour maître Alain Orounla, il ne s’agit pas du tout d’une conférence nationale.

« Ce genre de situation invite à une discussion de toutes les composantes de la nation pour trouver une sortie de crise », a-t-il déclaré en martelant que l'exercice auquel le gouvernement et son chef convient la classe politique était bien « un dialogue politique pour résoudre des problèmes politiques ».

Ce dialogue politique « ne postule pas que tout le monde s'y invite. La politique n'est pas l'affaire de la société civile et du clergé. La politique et les réajustements politiques, c'est l'affaire des politiques ».

Le porte-parole du gouvernement a par ailleurs précisé que le gouvernement n'avait pas « trié » les invités, mais invité les formations politiques qui « avaient l'effort de se mettre à jour ». « Toutes les formations qui se sont déjà conformées et même celles qui n'ont pas pu l'avoir, mais qui ont fait la démarche d'avoir un dossier à jour ont été invitées », a-t-il rappelé.

Le porte-parole du gouvernement Alain Sourou Orounla sur la tenue du Dialogue politique
07-10-2019 - Par Jean-Luc Aplogan

►À (ré)écouter : Bénin: «Le gouvernement ne veut travailler qu’avec ceux qui acceptent son diktat»

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.