Sénégal: Macky Sall et Abdoulaye Wade scellent leur réconciliation

Abdoulaye Wade et Macky Sall lors de leur rencontre au Palais de la République à Dakar le 12 octobre 2019.
© Seyllou / AFP

L’ancien président Abdoulaye Wade et le chef de l’État Macky Sall ont voulu sceller leur réconciliation ce samedi 12 octobre en se rencontrant au Palais présidentiel. Un réchauffement des relations qui avait débuté lors de l’inauguration de la mosquée Massalikul Jinaan à Dakar fin septembre.

Après trois heures d’entretien, Abdoulaye Wade et Macky Sall se dirigent vers les journalistes. Dans ce salon feutré du palais, aucun des deux ne s’exprimera. C’est le responsable de la communication du Parti démocratique Sénégalais, Mayoro Faye, qui se charge de lire une « déclaration commune ».

« Le président de la République, Macky Sall et le président Abdoulaye Wade se réjouissent de la rencontre empreinte de fraternité et de sérénité, a déclaré Mayoro Faye. Les deux hôtes ont fait un large tour d’horizon de la situation politique nationale caractérisée par les questions relatives au processus électoral, au statut du chef de l’opposition qui seront reprises dans la cadre du dialogue national ».

« Le président Abdoulaye Wade a fait des recommandations au président Macky Sall pour qu’il déploie tous les efforts nécessaires à la maitrise de la gestion du pétrole, du gaz et des autres ressources naturelles » a-t-il ajouté.

Les deux hommes remercient également le Khalife général des mourides qui a rendu possible leur réconciliation. Mais à aucun moment le nom de Karim Wade n’a été évoqué. Le fils de l’ancien président est toujours exilé au Qatar en raison de sa condamnation pour enrichissement illicite. Seule une loi d’amnistie pourrait lui permettre de rentrer au pays comme le souhaiterait Abdoulaye Wade.

Les deux hommes ont promis de se revoir chez Abdoulaye Wade cette fois-ci.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.