Au Niger: le renvoi d’un médecin de l’hôpital de Niamey crée la polémique

Des blindés devant l'hôpital de Niamey, le 18 février 2010.
© AFP/Boureima Hama

Une des seules femmes oncologues à l’Hôpital national de Niamey a été remerciée pour avoir dénoncé des magouilles concernant les évacuations sanitaires des malades nigériens à l’extérieur.

Le Dr Dille Issimouha est spécialiste du cancer. Elle dirige également une ONG de lutte contre le cancer au Niger : « La semaine passée, j’ai une patiente qui est décédée d’un cancer du vagin. Pourquoi ? Parce qu’elle a attendu l’évacuation pendant un an et demi. Tout comme l’appareil de radio thérapie. Douze ans après la création du centre, il faut que cet appareil soit en place. »

Pour avoir dénoncé ce qu’elle a annoncé, la mauvaise gouvernance sur les évacuations sanitaires et réclamé un appareil de radiothérapie pour le Niger, le Docteur Dille Issimouha s’est vu remercier sans ménagement.

Sit-in de soutien

Selon l’hôpital, elle est contractuelle. Elle est prestataire de service à l’hôpital de Niamey et donc, elle peut donc être remerciée à tout moment sur décision de la direction d’hôpital, estime son directeur, le docteur Gagara Dalla : « L’hôpital national peut donner une prestation de service. On a décidé d’arrêter ce contrat de prestation. Si elle veut revenir, elle devra suivre la même procédure, mais ne pas aller sur les réseaux sociaux ou internet. »

Très vite, une dizaine de femmes malades du cancer ont organisé dimanche matin un sit-in devant l’hôpital pour soutenir leur médecin traitant : « Et ce qu’elle a dit, c’est vrai. On ne sait même pas qui a sanctionné Dille ! Dille est une vraie citoyenne. »

Sur les réseaux sociaux, les explications officielles n’ont pas convaincu beaucoup de Nigériens qui exigent l’annulation pure et simple de cette décision.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.