Sommet de Sotchi: Madagascar attend «un nouveau départ» avec la Russie

le président malgache Andry Rajoelina salue le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, le 23 octobre 2019.
© Sergei CHIRIKOV / POOL / AFP

Quelque 47 chefs d'État et de gouvernement ont fait le déplacement à Sotchi pour le sommet Russie-Afrique. Parmi eux il y a le président malgache venu avec une délégation, dont fait partie Richard Randriamandrato, ministre des Finances de Madagascar.

L'île a signé en 2018 un accord de lutte contre le terrorisme et la piraterie avec la Russie, présente dans le secteur minier. Comment voit-il ce partenariat ? Quelles sont ses attentes ?

La délégation malgache conduite par le président attend un nouveau départ avec un état d’esprit différent de la période de la guerre froide, où l'on parlait beaucoup plus d’idéologie qu’autre chose. Aujourd’hui, le marché africain et en particulier à Madagascar est ouvert, avec le contexte de mondialisation des échanges. Il n’y a pas de portes fermées, du moins en ce qui concerne Madagascar. Nous n’avons pas d’ennemis, ni politiques ni en matière économique. Nous sommes ouverts.

Richard Randriamandrato, ministre malgache des Finances
24-10-2019 - Par Florence Morice

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.