Burkina Faso: rassemblement de la société civile en soutien aux forces armées

Rassemblement au stade Joseph Issoufou Conombo, à Ouagadougou, en soutien aux forces de défense et de sécurité en lutte contre le terrorisme, le 26 octobre 2019.
© Olympia de Maismont / AFP

À l’appel de plusieurs associations, des milliers de personnes se sont rassemblées au stade Joseph Issoufou Conombo, de Ouagadougou en soutien aux forces de défense et de sécurité en lutte contre le terrorisme. Les participants ont également remis un lot de matériel aux forces armées et aux personnes déplacées internes.

Des hommes politiques, des responsables coutumiers et religieux ou encore des militants de la société sont venus apporter, tout d’abord, un soutien moral aux forces de défense et de sécurité intérieure en lutte contre le terrorisme au Burkina Faso.

« C’est pour les motiver, explique un participant. C’est aux forces de défense et de sécurité d'aller de l’avant. Nous comptons sur elles parce que si elles baissent les bras, c’est fini pour tout le monde ».

« Nous sommes venus au stade pour soutenir nos forces de défense et de sécurité parce qu’apparemment elles sont laissées à elles-mêmes », estime une autre.

« Nous sommes là pour dire que nous sommes derrière eux et qu’ils ne sont pas seuls parce que quand vous allez au front et que vous sentez que derrière vous, il y a du soutien, vous avez du courage pour aller de l’avant », souligne un dernier.

Trois véhicules automobiles, aux couleurs des forces armées et une soixantaine de motocyclettes ont été remis au gouvernement pour soutenir la lutte sur le terrain. Trois cent tonnes de vivres ont également été mobilisées pour les personnes déplacées suite aux attaques terroristes.

« Nous pouvons dans un premier temps donner le moral à nos forces de défense et de sécurité, mais nous espérons aussi que le dieu de nos ancêtres entendra nos voix et fera en sorte que ce phénomène puisse se terminer dans notre pays », a souligné Emmanuel Kaboré l’un des organisateurs du rassemblement.

Sur les réseaux sociaux, le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a salué cette mobilisation des populations qui, selon lui, témoigne de la détermination des Burkinabè à rester solidaires et debout dans la lutte contre le terrorisme.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.