Tchad: enlèvement de trois agents du ministère de la Santé près du Lac Tchad

Vue du lac Tchad prise le 16 juillet 2016 dans la région de Bol, chef-lieu de la région du Lac.
© SIA KAMBOU / AFP

Ils ont été enlevés mercredi 30 octobre par des inconnus entre Ngouboua et Tchoukoutalia, deux localités de la région du Lac Tchad. Ils revenaient d’une tournée et ont été interceptés par des ravisseurs qui les ont probablement emportés au large.

Le 4x4 qui transportait les trois hommes a été retrouvé abandonné sur le chemin allant de Ngouboua à Tchouktalia, nous sommes sur les rives nord du Lac Tchad. Selon les premières informations, le véhicule, qui transportait le médecin-chef de district de Baga Sola, un infirmier et le chauffeur, a été intercepté par des hommes en armes qui les ont probablement emportés sur des pirogues au large du Lac Tchad.

Les mêmes sources rappellent que Boko Haram dispose de camps d’entrainement sur les nombreuses îles du Lac Tchad où les otages auraient pu être emportés.

Selon plusieurs analystes, c’est la première fois que les islamistes de Boko Haram effectuent ce qui ressemble à une prise d’otage du personnel civil de santé.

D’habitude, ils enlèvent des filles et des femmes après leurs opérations. L’aile de Boko Haram dirigée par Abu Mousab El Barnawi qui contrôle les rives nigérianes du Lac Tchad innove sur le monde opératoire précise un observateur.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.