Forum sur la paix et la sécurité à Dakar: les contours du P3S se précisent

Présentation de l'édition 2019 du Forum international de Dakar
© Forum de Dakar

La capitale sénégalaise accueille depuis ce lundi le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique. Une sixième édition où il est notamment question du P3S, le partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel.

L’idée de ce partenariat est venue cet été de Berlin et de Paris. Son objectif : accroître l’efficacité des efforts déployés en matière de défense et de sécurité intérieures. Pour ce faire, ce P3S, comme on le surnomme, entend mieux coordonner les mécanismes déjà existants et identifier les besoins en termes de sécurité.

L’ONU doit donner un mandat plus robuste, et un financement plus pérenne, aux forces sous-régionales telle que la force conjointe du G5-Sahel.

Mohamed Ould Ghazouani, président de la Mauritanie
19-11-2019 - Par Pierre Firtion

Avec cette nouvelle entité, Allemands et Français ont un but bien précis : mettre l’accent sur les forces de police, comme l’a précisé ce lundi le Premier ministre français Édouard Philippe, et sur le renforcement de la chaîne pénale. « Le pilier police-justice fait actuellement défaut », estime une source française haut placée.

Si ce partenariat devrait rassembler à la fois les pays européens, les états sahéliens et certains pays frontaliers comme la Côte d’Ivoire et le Bénin, nombre de questions restent encore en suspens. De quelle nature seront les contributions des différents États ? Quels seront les moyens financiers de cette nouvelle structure ?

Premiers éléments de réponse sans doute le mois prochain : une réunion préparatoire doit se tenir en décembre, avant le lancement de ce partenariat au début de l’année prochaine.

►À lire aussi : Forum de Dakar: «Combattre le terrorisme au Sahel est un devoir et un impératif»


 

■ Démonstration des forces spéciales sénégalaises

En marge de ce Forum, le Premier ministre, Édouard Philippe, a rendu visite aux soldats français stationnés au Sénégal. Une force qui a pour vocation de former les armées de la région, dont notamment les soldats et marins sénégalais, comme les forces spéciales mer qui à cette occasion ont dévoilé leur savoir-faire.

Appuyé par un Falcon de la marine française, un Zodiac de la marine sénégalaise monte à l’assaut d’un patrouilleur en plein cœur du port de Dakar. Quelques minutes suffisent au commando marine sénégalais pour prendre le contrôle du navire. Un exercice hyper réaliste, le reflet d’un savoir-faire acquis récemment auprès des soldats français, stationnés au Sénégal.

Reportage avec les soldats sénégalais forces spéciales mer à Dakar
19-11-2019 - Par Franck Alexandre

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.