Republier
RDC ONU

Beni: l'ONU et les autorités congolaises veulent collaborer plus étroitement

Jean-Pierre Lacroix a achevé ce dimanche 1er décembre sa mission dans la province du Nord-Kivu, où se sont déroulées des violences contre une base de la Monusco (image d'illustration)
© ALBERT KAMBALE / AFP

Le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a achevé ce dimanche 1er décembre sa mission dans la province du Nord-Kivu où il a échangé avec de nombreuses autorités locales. Avec le gouverneur du Nord-Kivu, à Goma, l’ONU et les autorités congolaises ont annoncé le réajustement de la réponse contre les groupes armés dans le territoire de Beni.

Avec les autorités militaires et civiles congolaises, Jean-Pierre Lacroix a discuté des changements à apporter à la réponse contre les groupes armés et particulièrement contre les combattants de la rébellion ougandaise de l’ADF. Les dirigeants congolais et ceux de l’ONU se sont accordés sur plusieurs points à modifier, parmi lesquelles la collaboration.

« Nous sommes convenus que les autorités du Nord-Kivu, la Monusco et le système des Nations unies travailleront ensemble de manière encore plus systématique pour améliorer notre action et pour parler à toutes les composantes de la société civile afin d’expliquer nos objectifs », a déclaré Jean-Pierre Lacroix.

Patrouilles mixtes

Sur le plan purement militaire, en plus de partage des renseignements et de l’appui logistique, la Monusco participera également à des actions de terrain aux côtés de l’armée congolaise.

« On a envisagé des patrouilles mixtes, a expliqué Carly Nzanzu gouverneur du Nord-Kivu. Comme autorité administrative, nous devons veiller sur ça. On ne peut faire la guerre sans regarder l’aspect restauration de l’autorité de l’État. »

L’ONU et les autorités congolaises ont également insisté sur la lutte contre l’impunité. Sur le plan de communication, il y aura davantage de moyens pour lutter contre les rumeurs, la désinformation et la manipulation de la population. La Monusco a même commencé à lancer une série de messages à kinande, l’une des langues les plus parlées à Beni.

Des attaques « planifiées »

De passage à Beni, Jean-Pierre Lacroix avait visité la base de la mission Onusienne qui a été saccagée, pillée et incendiée par des manifestants en colère. Ce dimanche, à la suite d’une réunion à Goma avec le gouverneur du Nord-Kivu, Jean-Pierre Lacroix a laissé entendre que cette attaque comme celle qui a eu lieu à Biakato contre les installations de la riposte contre Ebola ont été planifiées et financées.

Ces attaques ne sont pas spontanées. Elles ont été planifiées.

Jean-Pierre Lacroix : les attaques contre la Monusco et contre la réponse Ebola ont été «planifiées»
01-12-2019 - Par Patient Ligodi

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.