Centrafrique: Félix Tshisekedi invité d'honneur de la fête nationale

Le président centrafricain Faustin Archange Touadéra (d.) et son homologue congolais Félix Antoine Tshisékédi (g.) à la tribune officielle du défilé traditionnel du 1er décembre, date anniversaire de la proclamation de la République centrafricaine.
© G. Grilhot/RFI

À l’occasion de la journée de la fête nationale centrafricaine, le président Félix Tshisekedi était l’invité d’honneur du président Touadéra. C’est la première fois qu’il reçoit son homologue congolais depuis son élection. Les deux États sont frontaliers séparés par deux cours d’eau. Ils partagent plus de 1 600 kilomètres de frontière.

Les deux présidents ont assisté au traditionnel défilé ainsi qu’à la course de pirogue du 1er décembre. Un moment de partage souhaité par les deux chefs d’État.

« L’évolution de nos pays éprouvés par de multiples soubresauts politiques nous conduit à accorder nos leaderships, a expliqué Faustin Archange Touadéra, et à manifester une solidarité à toute épreuve pour combattre et mettre un terme aux menées déstabilisatrices en Afrique centrale et dans notre sous-région des pays des Grands Lacs si troublés, dont la République démocratique du Congo pour des raisons évidentes de superficie, de peuplement et de ressources naturelles devrait y jouer un rôle de premier plan de locomotive. »

Le président Tshisekedi a, lui, mis en valeur les efforts réalisés par son homologue pour un retour à la paix sur le territoire centrafricain. « Il y a eu vraiment un bond considérable dans ce pays qui était donné pour perdu par certains. Et vous savez qu’il y a eu même une grande puissance qui a dû partir parce que la situation devenait confuse. Une puissance amie - on ne va pas la condamner la blâmer - mais la situation était vraiment difficile. Et aujourd’hui il y a une lueur d’espoir grâce au travail du président Touadéra. »

Le président congolais souhaite aller plus loin dans les échanges commerciaux entre les deux États. Il a notamment évoqué vouloir relancer le projet de pont sur l’Oubangui pour relier physiquement les deux pays.

Le président Tshisekedi va passer la nuit à Bangui et est attendu auprès des sinistrés des inondations de Zongo ce lundi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.