Info RFI: attaques de Boko Haram au Cameroun, des dizaines d’otages

Les attaques de Boko Haram en territoire camerounais se sont multipliées ces dernières semaines.
© AFP PHOTO/REINNIER KAZE

Alors que le Tchad a déployé ses militaires dans le nord du Cameroun pour lutter contre Boko Haram - des soldats qui sont arrivés samedi -, le groupe armé nigérian ne semble pas impressionné. Ce dimanche, il s'en est pris à trois localités camerounaises.

Une source policière, contactée par RFI ce dimanche matin à Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord, confirme ces attaques. Il s’agit notamment de l'enlèvement de 80 personnes : des hommes, des femmes et des enfants. Tous habitaient les villages Maki et Maba dans l’arrondissement de Mokolo, dans le Mayo-Tsanaga. Ces localités ont été toutes les deux complètement détruites et trois personnes ont été retrouvées mortes.

C’est la plus grande prise d’otages en territoire camerounais attribuée à Boko Haram depuis le déclenchement du conflit. Ces localités sont proches de la frontière avec le Nigeria et sont surveillées par les forces de défense camerounaises.

Les forces tchadiennes, entrées samedi en fin d’après-midi en territoire camerounais, sont pour l’heure stationnées 200 à 300 kilomètres plus au nord par rapport au lieu où ces enlèvements se sont produits.

 → A (RE)LIRE : Idriss Déby appelle les pays africains à s’engager contre Boko Haram


 ■ Un nouvel attentat-suicide dans le nord-est du Nigeria

Cette attaque de Boko Haram intervient dans le nord du Cameroun tandis que dans la ville de Potiskum, la capitale économique de l'Etat de Yobe, dans le nord-est du Nigeria, un kamikaze a fait exploser son véhicule. Le bilan provisoire fait état de quatre morts et près d'une cinquantaine de blessés. Pour le moment, cette attaque n'a pas été revendiquée. Mais, la localité est souvent prise pour cible par le groupe islamiste.