Republier
Mali Terrorisme

Mali: l’un des suspects de l’attentat de Bamako abattu par la police

Les policiers ont bloqué la rue Princesse où se trouve le restaurant La Terrasse (bâtiment avec les rideaux bleu clair), théâtre d'une fusillade meurtrière, dans la nuit du 6 ou 7 mars 2015.
© AFP PHOTO / SEBASTIEN RIEUSSEC

A Bamako, au Mali, les forces de sécurité disent avoir abattu l’un des suspects de l'attentat du vendredi 6 mars contre le bar La Terrasse. Une attaque qui avait fait cinq morts, dont un Français, un Belge et trois Maliens, et revendiquée par le groupe al-Mourabitoune dirigé par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar.

Selon le ministère malien de l’Intérieur, les forces spéciales des services de renseignement du Mali ont abattu ce vendredi matin, lors d’un assaut, un des auteurs de l’attaque de samedi dernier. Les forces de l'ordre étaient arrivées sur place, jeudi soir, peu avant minuit.

Le numéro deux des forces spéciales précise : « Nous avons eu des informations fiables. Nous avons pu localiser l’homme à moto qui a lancé une grenade dans une rue du bar La Terrasse à Bamako samedi dernier. » Il rajoute qu’« il s’est retranché dans un immeuble. Nous lui avons demandé d’ouvrir parce qu’il était surveillé depuis quelques jours. Il a piégé alors la porte à l’aide de grenades. Et notre intervention a mal tourné parce que la personne a été tuée. » Trois membres des forces spéciales ont aussi été blessés lors de l'assaut. Selon des témoins sur les lieux interrogés par RFI sur les lieux, il y a eu de très nombreux coups de feu.

Cet individu est donc présenté par les autorités maliennes comme étant l’un des membres du commando. Sur place, les forces de l’ordre ont trouvé plusieurs éléments : « L’homme avait la tête rasée et nous avons retrouvé sur lui ce qui peut être une fausse pièce d’identité », explique encore le numéro deux des forces spéciales. Cette carte d’identité indique qu’il s’appelle Mohamed Tamirou Cissé. Il serait né vers 1993 à Moudakam dans le cercle de Bourem, au nord du Mali. « C’est le portrait-robot de l’homme que nous recherchons. Nous avions des indices et c’est bien lui », indique un responsable des services des renseignements du Mali. Le corps du suspect se trouve actuellement à l’hôpital de Bamako. Ses complices sont encore activement recherchés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.