Les Togolais dans l'attente des premiers résultats

Un électeur tient un bulletin de vote pour l'élection présidentielle au Togo, dans le bureau de Bè-Plage, à Lomé, le 25 avril 2015.
© RFI / O.R.

Les Togolais sont dans l'attente de connaître le nom de leur nouveau chef de l'Etat parmi les cinq candidats de la présidentielle de samedi 25 avril. L’issue du scrutin à un tour va se jouer surtout entre les deux le président sortant, Faure Gnassingbé, et le principal opposant, Jean-Pierre Fabre. La commission électorale a normalement six jours pour publier les résultats provisoires, mais elle pourrait présenter des tendances dès ce dimanche soir. Le taux de participation serait en recul par rapport à 2010.

Samedi soir, dans la commune de Bagida, on a frôlé la bataille rangée. Alors que le dépouillement venait de prendre fin, les habitants de cette commune ont décidé d’accompagner les urnes et les procès-verbaux des 149 bureaux de vote de la localité jusqu’au centre de compilation.

Un cortège d’électeurs s’est formé pour se rendre au siège de la commission électorale locale, dans une ambiance passablement énervée. Echaudés par les expériences du passé, les habitants ne font confiance à personne et redoutent des fraudes.

Face à l’excitation générale, la Fosep, la Force de sécurisation de l’élection présidentielle, a dû intervenir. On a lâché quelques gaz lacrymogènes et surtout beaucoup de noms d’oiseaux. Aux environs d’une heure du matin, le calme est revenu et la commission locale, la Céni, a pu reprendre la compilation des résultats.

Le processus est lent et minutieux. Pourtant samedi soir, la Commission électorale nationale se disait en mesure d’annoncer des premières tendances dès ce dimanche soir.

→ A (re)lire : Election présidentielle au Togo: cinq hommes pour un fauteuil