RDC: un petit avion s'écrase sur un quartier populaire de Goma

Un avion s'est écrasé dans le quartier densément peuplé de Biréré à Goma.
© AFP Photos/Pamela Tulizo

Un petit avion Dornier de la compagnie Busy Bee avec une quinzaine de passagers à bord s'est écrasé dimanche matin au décollage sur le quartier populaire de Birere à Goma, dans le Nord-Kivu.

L'avion de type Dornier 228 devait assurer la rotation vers Beni, à 350 km au nord de Goma, dans l'est de la RDC, selon un membre de la compagnie joint par RFI. Il s'est écrasé sur le quartier densément peuplé de Mapendo à Birere qui entoure l'aéroport de Goma seulement trois minutes après avoir quitté la piste de décollage.

Pour l'instant, au moins 29 corps ont été sortis des décombres selon le maire de Goma. Le ministère des Transports annonce de son côté 26 morts. Le nombre de passagers du vol reste incertain, mais des membres de la compagnie parlent d'une dizaine de personnes présentes dans ce vol. Concernant les causes du crash, les mêmes sources privilégient la thèse d’un problème technique.

Parmi les victimes, sept personnes d’une même famille, qui résidaient dans l’habitation sur laquelle l’avion est tombé. Il y avait dans les passagers de l’avion tués également, Mambo Zawadi, une figure de la société civile de l’Est de la RDC. Elle était coordinatrice de l'organisation Solidarité féminine pour le développement intégral (SOFEPADI).

Rose Tuombeane, une journaliste et militante, exprime sa tristesse après la disparition de celle qu’elle considérait comme une grande sœur.

Rose Tuombeane
25-11-2019 - Par Michel Arseneault

Trois cadres de l'administration foncière du Nord-Kivu qui rejoignaient leurs postes de travail à Butembo et Beni sont également parmi les victimes.

Plusieurs habitations détruites

Dans le quartier Mapendo, la population est encore sous le choc. Quelques habitations ont été détruites lorsque l’avion est tombé. Le camion d'incendie de la mairie et celui de la mission onusienne de la Monusco étaient sur place pour maîtriser l'incendie.

Tous les services de secours ainsi que les autorités tant civiles que militaires étaient sur place et ont évacué les blessés. Au moins 16 blessés ont été acheminés dans deux centres hospitaliers locaux. Les recherches sont maintenant terminées. Le maire de Goma fait état également d’un seul survivant parmi les passagers.

Présent au moment des faits, David Salata témoigne de la violence du crash : « Lorsque l’avion a eu l’accident, j'étais à côté. L’avion s’est écrasé sur une maison. J'ai vu une femme qui était à l’intérieur et qui criait au secours, on ne voyait que sa tête à travers les fenêtres. Après, j'ai vu le carburant s’écouler de l'avion. Nous voulions sauver des gens, mais nous n’y sommes pas arrivés. Sept personnes étaient à l’intérieur de la maison. »

Les autorités provinciales ont tenu avec la mairie de Goma une réunion de crise. Le vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu a annoncé dans la foulée que l’organe délibérant de la province se penchera urgemment sur les causes de ce crash.

La compagnie Busy Bee organise des vols réguliers, charters et des évacuations médicales dans les zones reculées de l'est de la République démocratique du Congo.

►À lire aussi : [Reportage] RDC : début de la campagne du 2e vaccin contre Ebola à Goma

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.