RDC : la Céni proclame Joseph Kabila vainqueur de la présidentielle

Joseph Kabila, le jour du vote, le 28 novembre 2011.
© REUTERS/Finbarr O'Reilly

La Commission électorale nationale indépendante (Céni) a annoncé ce vendredi 9 décembre 2011, la victoire du président sortant de République démocratique du Congo à la présidentielle à un tour du 28 novembre. Joseph Kabila a remporté le scrutin avec près de 49% des voix contre un peu plus de 32% des suffrages à l’opposant Etienne Tshisekedi, selon les résultats provisoires communiqués par la Céni.

C’est le pasteur Daniel Ngoy Mulunda, président de la Commission électorale nationale indépendante qui a proclamé ces résultats provisoires. Selon ces chiffres, Joseph Kabila a obtenu 8 830 994 voix, soit 48,95 % des voix, contre 5 864 775 voix pour l’opposant historique Etienne Tshisekedi (32,33 % des suffrages). 

Daniel Ngoy Mulunda, président de la Céni, annonce les résultats provisoires
09-12-2011 - Par Cyril Bensimon

L'ancien président de l'Assemblée nationale et opposant, Vital Kamerhe se classe à la 3e place avec 7,74 % des suffrages, devant le président du Sénat Léon Kengo (4,45 %).

Les sept autres candidats réalisent des scores inférieurs à 2%. Le taux de participation à ce scrutin a été de 58,81 %.

La Cour suprême de justice est censée proclamer officiellement le vainqueur le 17 décembre prochain, après traitement des éventuels recours et contentieux.
 

Eviter que le sang des Congolais puisse à nouveau couler

Etienne Tshisekedi
09-12-2011 - Par Carine Frenk

D’ores et déjà, Etienne Tshisekedi et ses partisans contestent les résultats. Joint par RFI, l’opposant se proclame à son tour vainqueur de l’élection : « Je considère ces déclarations comme une véritable provocation du peuple congolais, déclare Etienne Tshisekedi. En conséquence, je me considère dès aujourd’hui, comme un président élu de la République démocratique du Congo. Et je vous remercie pour la confiance que vous m’avez toujours manifestée, et je vous demande de rester calme, pour faire face à la suite des événements, quand je vous donnerai les mots d’ordre qu’il faudra. »

Etienne Tshisekedi ajoute : « Je demande à la communauté internationale de prendre les dispositions nécessaires, pour non seulement trouver la solution à ce problème, mais aussi pour éviter que le sang des Congolais puisse à nouveau couler ».

La campagne électorale a été meurtrière. Selon l'ONG Human Rights Watch, au moins 18 personnes ont été tuées dans les violences électorales.

C'est une très grande joie. Les élections se sont passées dans les normes internationalement établies

Réaction de Bernardette Mpundu
09-12-2011 - Par Carine Frenk

Bernadette Mpundu, porte-parole de la majorité, a réagi en exprimant sa joie face à la réélection de Joseph Kabila. Elle déclare que « les élections se sont passées dans les normes internationalement établies ». Pour elle, cette réélection du président Kabila démontre que « le peuple veut qu'il puisse continuer l'oeuvre qu'il a commencée ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.