Les corps de nos envoyés spéciaux de retour en France

Les cercueils de Ghislaine Dupont et Claude Verlon sont arrivés à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, ce mardi 5 novembre, à 6H00 TU.
© AFP PHOTO / FRED DUFOUR

Les corps de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon sont arrivés en France ce mardi 5 novembre, à 7H00 (6H00 TU), à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Le président français, François Hollande,  était présent pour les accueillir. La veille, les deux journalistes ont été décorés à titre posthume de l’Ordre national du mérite par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

Cet article est réactualisé régulièrement

L’avion s’est posé ce mardi matin, à 7H00 (6H00 TU), à l’aéroport Charles-de-Gaulle, ramenant en France les dépouilles mortelles de nos deux confrères, Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Des proches et les familles des deux journalistes de RFI assassinés samedi à Kidal, dans le nord du Mali, étaient présents. Le président français, François Hollande, a également tenu à « être aux côtés des familles et les accompagner dans leur douleur », a précisé l'Elysée. Le président français ne s'est pas exprimé devant la presse. Il a fait le déplacement « pour les familles, et uniquement pour elles », ont précisé ses services.

→ A (RE)LIRE : Ghislaine Dupont, Claude Verlon : deux professionnels passionnés du terrain

Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde, Cécile Mégie, directrice de RFI et Yves Rocle, directeur du service Afrique de RFI accompagnent les deux cercueils. « C’était l’instant de vérité. Tout d’un coup, tout devient réel face à la douleur des familles », a déclaré Marie-Christine Saragosse,  présidente de France Médias Monde. « Ce matin, on est un peu fatigués. On a passé une drôle de nuit, dans l’avion. Avec eux, et sans eux. Et on est un peu épuisés de tout ça, et en même temps tellement fiers d’eux. Tellement fiers de RFI, aussi. »

Le président de la République, Laurent Fabius, le ministre français des Affaires étrangères, et Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, ont rencontré les familles et proches de Ghislaine Dupont et Claude Verlon dans un salon privé du pavillon de réception de l'aéroport.

Les cercueils de nos deux confrères ont ensuite été exposés quelques instants. Un hommage silencieux leur a été rendu par la famille, les proches et les collègues de RFI. Il n'y a eu aucun discours, mais l'émotion était forte.

C’était l’instant de vérité. Tout d’un coup, tout devient réel face à la douleur des familles.
Marie-Christine Saragosse
05-11-2013 - Par RFI

« Jamais faire taire une voix » 

La veille, avant le décollage de l’avion ramenant les corps des deux journalistes en France, un dernier hommage leur avait été rendu, au cours d’une cérémonie sobre, sur le tarmac de l’aéroport de Bamako.

« On peut éteindre un corps mais jamais taire une voix. Surtout les voix de l’espoir. Le Mali vous sera éternellement reconnaissant. Au nom du peuple malien, le président de la République et le gouvernement présentent à toute RFI, à la presse mondiale, et française, aux familles des disparus, leurs condoléances profondément émues et attristées. Que le Tout-puissant vous reçoive dans son royaume de paix », avait alors déclaré le ministre malien de la Communication, Jean-Marie Sangaré. Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été décorés à titre posthume de l’ordre national du mérite par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

→ A (RE)LIRE : Assassinat des envoyés spéciaux de RFI: le point sur l’enquête

Les corps des deux envoyés spéciaux de RFI assassinés à Kidal doivent ensuite être emmenés à l'institut médico-légal de Paris, pour une autopsie.

 


Une boîte mail a été créée pour que les amis, les collègues et les auditeurs de RFI laissent leurs hommages à Ghislaine Dupont et Claude Verlon : rfihommage@gmail.com