GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Décès de la sculptrice franco-américaine Louise Bourgeois à New York

    media

    La sculptrice franco-américaine Louise Bourgeois, figure majeure de l'art contemporain est décédée lundi 31 mai à New York à l’âge de 98 ans. Créatrice des femmes-maison, elle a laissé derrière elle une œuvre bien singulière et très autobiographique. La nouvelle de sa mort vient d’Italie où se prépare actuellement à Venise une exposition sur l’artiste.

    Raimon Rami
    Entretien avec Louise Bourgeois le 15 août 1992 03/10/2013 - par Pascal Paradou Écouter

    « J'ai misé sur l'art plutôt que sur ma vie », disait celle qui a exploré sans relâche les traumatismes de son enfance. Une enfance qui l'a plongée dès l'âge de dix ans dans le monde de la création. Car c'est dans sa famille, une famille de restaurateurs de tapisseries à Paris, que Louise-Joséphine Bourgeois a esquissé ses premiers dessins.

    Pourtant, elle se lance d'abord dans des études de mathématiques, espérant trouver une logique dans la vie, où elle est confrontée à un père infidèle et une mère qui subit. Finalement, elle se réfugie dans l'art - avec comme professeurs, entre autres, Fernand Léger.

    En 1938, elle s'installe à New York, y rencontre Miro, Marcel Duchamp et André Breton. C'est l'époque où Louise Bourgeois réalise des totems d'inspiration surréaliste. Il faudra cependant attendre la fin des années 70 et l'apparition d'œuvres de plus en plus violentes, comme « La destruction du père », pour se faire un nom.

    On se souvient de Louise Bourgeois surtout pour ses sculptures monumentales : des araignées géantes en acier, symbole de sa mère.


     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.