GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Un adolescent tué à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique

    media Près d'un pont à Ciudad Juarez, à la frontière mexico-américaine, on peut lire sur une banderole : « Patrouille américaine de la frontière, nous nous inquiétons de la violence au Mexique, nous savons que vous êtes des meurtriers », le 8 juin 2010. Reuters / Alejandro Bringas

    Le président mexicain Felipe Calderon s’est ému et a condamné l’usage disproportionné de la force après la mort d’un adolescent de 14 ans, tué lundi 7 juin 2010 à la frontière avec les Etats-Unis. Le jeune Mexicain a été victime de balles tirées par un garde-frontière américain. L'enquête sur les circonstances de sa mort n'est pas encore close.

    Le corps inanimé du jeune Mexicain a été recueilli avec deux balles dans la tête, sous un pont qui passe au-dessus du fleuve Rio Bravo et relie la ville de Juarez, au Mexique, à la ville américaine d'El Paso.

    Côté américain, on affirme qu'un garde-frontière a tiré alors que sa patrouille était attaquée avec des pierres par un groupe qui tentait de franchir illégalement la frontière. Mais les parents du jeune Mexicain tué soutiennent que leur fils de 14 ans n’avait pas l’intention d'entrer sur le territoire des Etats-Unis et qu'il a été tué sur le sol mexicain. Il s’était juste penché, « pour voir de l’autre côté du Rio Bravo », insiste la mère du jeune homme.

    Selon des témoins cités par les autorités judiciaires mexicaines, les jeunes étaient en train de jouer et ils auraient franchi le Rio Bravo par erreur. En tout cas, pour le ministère mexicain des Affaires étrangères, tirer des coups de feu en réponse à des jets de pierres, relève « d'un usage disproportionné de la force ». Dix-sept Mexicains ont été tués ou blessés, cette année, par les garde-frontières américains.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.