GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Amériques

    Le retour de Fidel Castro sur la scène publique à La Havane

    media Fidel Castro, au Centre de recherche sur l'économie mondiale de La Havane, le 13 juillet 2010. Reuters

    Fidel Castro s'est rendu au Centre de recherche sur l'économie mondiale de La Havane mardi 13 juillet 2010. Il s'agit de la troisième apparition publique en moins d'une semaine. Une soudaine «omniprésence» sur la scène cubaine qui pose un certain nombre de questions alors que deux nouveaux dissidents cubains et leurs familles sont arrivés à Madrid mercredi 14 juillet. Un premier groupe de sept ex-prisonniers politiques avait été accueilli le 13 juillet.

    Depuis quatre ans et sa brusque mise à la retraite sur ordre médical, Fidel Castro n'avait plus guère été vu par les Cubains. De rares photos ou vidéos le montraient, en survêtement, recevant quelques hôtes de marque dans son repaire hyper médicalisé, mais les marques d'une pensée toujours vive et imprégnée d'idéologie, les Cubains devaient aller les chercher dans ses écrits, abondamment publiés par la presse officielle.

    Or, en moins d'une semaine, le Comandante se sera montré plusieurs fois, hors de son milieu hospitalier et même en chemisette ! La fréquence de ces sorties, et son agilité mentale lors de l'interview malgré une expression un peu difficile, témoignent sans conteste d'une santé meilleure. Mais pourquoi maintenant, quand son frère Raul est engagé dans une opération de libération de dissidents qui monopolise l'attention internationale ? Est-ce une manoeuvre de diversion, ou l'envie de donner à entendre qu'il tient toujours les rênes à Cuba et que rien de ce qui s'y décide ne peut lui échapper ?

    De fait, le Lider Maximo n'a pas fait la moindre allusion au sort de ses opposants. Il prétend placer sa réflexion très au-dessus des contingences gérées par Raul, au niveau des menaces nucléaires que feraient peser sur la planète les provocations américaines. La qualité de ses interlocuteurs, des scientifiques, et le ton alarmiste sur lequel il dénonce un engrenage fatal, l'installent décidément dans le registre supérieur de la paix du monde
     

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.