GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Avec une amende de 500 millions de dollars, la banque Goldman Sachs échappe au pire

    media Le siège de la banque Goldman Sachs à New York. Reuters / Brendan McDermid

    Du jamais-vu à Wall Street. Goldman Sachs a accepté de s'acquitter d'une amende de plus d'un demi-milliard de dollars pour échapper aux poursuites pour fraude engagées à son encontre par la Commission des opérations de Bourse, le gendarme américain de la Bourse. Une bonne opération pour la banque d'affaires qui redoutait d'avoir à payer le double. Dès l'annonce de la conclusion de l'accord, le titre de Goldman Sachs bondissait de 3% à la Bourse de New York.

    C'est la plus forte amende jamais infligée à une société de services financiers aux Etats-Unis. « Une véritable leçon pour les firmes de Wall Street », s'est notamment félicité le gendarme américain de la Bourse.

    Mais cette pénalité de 550 millions de dollars a beau représenter un record, elle pèse bien peu au regard des quelque 13 milliards et demi de bénéfices engrangés l'an dernier par Goldman Sachs.

    Ce réglement à l'amiable permet surtout à la banque d'affaires de mettre fin à une accusation pour fraude qui lui a déjà coûté très cher. Depuis le 16 avril 2010 en effet, date du dépôt de plainte pour fraude, la capitalisation boursière de celle qui est considérée comme la banque la plus puissante de Wall Street a fondu de 25 milliards de dollars.

    Selon les termes de l'accord conclu avec le gendarme de la Bourse, Goldman Sachs devra verser 300 millions de dollars au Trésor américain et 250 millons aux investisseurs floués. Les régulateurs reprochaient à la banque d'avoir vendu à ses clients des produits spéculatifs liés aux crédits immobiliers à risque tout en pariant sur leur baisse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.