GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Découverte de charniers liés à la guerre des cartels de la drogue dans le Nord du Mexique

    media Site d'un des deux charniers découverts. Des enquêteurs médico-légaux de l'armée ont trouvé les restes d'au moins cinquante personnes dans la banlieue de Monterrey. Le 22 juillet 2010. Photo: Stringer/Reuters

    Au Nord du Mexique, près de la grande ville industrielle de Monterrey, les autorités ont exhumé ces deux derniers jours 51 corps retrouvés dans une série de fosses clandestines. Et le bilan est encore provisoire. Tout semble indiquer qu’il s’agit là de victimes de la guerre que se livrent les cartels de la drogue au Mexique, où plus de 25 000 personnes ont été tuées depuis que le gouvernement du président Calderon a lancé son offensive contre les narcotrafiquants en décembre 2006. Rien que cette année, on a déjà enregistré dans l’ensemble du pays quelque 7 000 exécutions.
     

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick-John Buffe

    C’est calcinés ou dans état de putréfaction avancée qu’ont été retrouvés la plupart des corps, répartis dans neuf charniers situés dans une ancienne décharge. Quant à ceux qui étaient encore reconnaissables, ils pourraient avoir été ensevelis là il y a moins de deux semaines.

    Les tatouages que portaient de nombreux cadavres, les signes de torture qu’ils présentaient et le fait qu’ils aient été brûlés après avoir été exécutés, tendent à démontrer qu’il s’agit bien là de victimes de la guerre entre les narcotrafiquants. Plus précisément entre le cartel du Golfe et ses anciens alliés, les Zétas, des ex-militaires qui cherchent à dominer le trafic de drogue à Monterrey.

    Face à un si grand nombre de cadavres, le service médico-légal de cette ville du Nord du pays a été complètement dépassé. Il a été obligé de trouver des chambres froides supplémentaires afin d’entreposer les corps, dans l’attente de procéder aux autopsies et à leur identification.

    Si de nouvelles victimes sont mises à jour, ces fosses clandestines pourraient devenir le plus grand charnier qu’ait connu le Mexique. Le dernier en date avait été découvert en mai passé près de la ville de Taxco, au Sud de la capitale mexicaine, où les restes de 55 personnes liées au narcotrafic avaient été exhumés d’une ancienne mine d’argent.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.