GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Au Mexique, l’un des chefs du cartel de Sinaloa abattu par l’armée

    media Numéro trois du cartel de Sinaloa, Ignacio Nacho Coronel, alias le « Roi du Crystal », était le principal responsable du trafic de méthamphétamines vers les États-Unis. AFP

    Au Mexique, l’un des leaders du cartel de Sinaloa, Ignacio « Nacho » Coronel, a été abattu par l’armée lors d’une opération conduite ce jeudi 29 juillet 2010 dans la banlieue de Guadalajara, où le président Calderon se trouvait en visite de travail. La mort de ce baron de la drogue est un coup dur pour cette organisation de narcotrafiquants, dont le chef, Joaquín « El Chapo » Guzman, lui, court toujours.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Numéro trois du cartel de Sinaloa, Ignacio Nacho Coronel, alias le « Roi du Crystal », était le principal responsable du trafic de méthamphétamines vers les États-Unis.

    Âgé de 56 ans, cet ancien membre du cartel de Juarez s’était associé à la fin des années 90 avec le chef du cartel de Sinaloa, Joaquín El Chapo Guzman qui avait épousé l’une de ses nièces en 2007. Ces nouveaux liens familiaux avaient ainsi permis à Nacho Coronel de contrôler le trafic des drogues synthétiques.

    Selon la DEA, l’agence anti-drogue américaine qui offrait cinq millions de dollars pour toute information qui conduirait à son arrestation, il avait acquis un tel pouvoir qu’il paraissait même en condition de créer un nouveau cartel dans les États occidentaux du Mexique qu’il contrôlait.

    Pour le président Calderon, la mort de ce baron de la drogue tombe à point nommé. Elle va lui permettre de couper court aux rumeurs selon lesquelles il favoriserait le cartel de Sinaloa, dont les membres sont bien moins nombreux à avoir être arrêtés ou abattus que ceux des autres organisations de narcotrafiquants en guerre contre le Chapo Guzman.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.