GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    L'ancien président du Mexique favorable à la légalisation de la drogue

    media Vicente Fox, qui était à l'origine du recours militaire dans les opérations antidrogue, appelle à revenir en arrière car l’armée s'est rendue coupable de violations des droits de l'homme et voit son image se dégrader. Reuters / Henry Romero

    Vicente Fox, lors de sa présidence entre 2000 et 2006, avait lancé une guerre sans merci contre les cartels de la drogue au Mexique. Au programme, tolérance zéro et opérations musclées de l’armée. Une politique qu’il considère aujourd’hui d’un œil critique en reconnaissant qu’elle est un échec. Et Vicente Fox est allé encore plus loin publiant sur son blog samedi 7 août 2010 un post où il appelle à la légalisation de la drogue au Mexique. Un virage à 180° pour celui qui pense maintenant que c'est le seul moyen de lutter contre les cartels de la drogue.

    Les chiffres parlent d'eux-mêmes : depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuel président Felipe Calderon donc depuis 2006, 28 000 personnes ont été tuées au Mexique dans des violences liées aux cartels de la drogue. La découverte d'une fosse commune avec une dizaine de personnes n'émeut plus personne.

    Alors devant cette violence, quelles solutions? « La dépénalisation » écrit Vicente Fox sur son blog. Il reconnaît qu'il était contre lorsqu'il était au pouvoir mais il a changé. Il parle même d'une autocritique après avoir vu ce qui se passe à l'étranger. Il a constaté que la légalisation ne faisait pas augmenter la consommation. En revanche il estime que la légalisation de la production, de la vente et de la distribution permettraient de tarir les sources qui alimentent les cartels.

    Par ailleurs, comme pour le tabac et l'alcool, il préconise d'imposer des taxes très élevées qui permettraient de s'attaquer à la dépendance, à la consommation et à améliorer la santé de la population, alors que la lutte contre les cartels coûte très cher au pays. « Aucune stratégie de prohibition de la drogue n'a jamais fonctionné » écrit encore Vicente Fox qui conclut qu'« il est temps de restaurer l'image du pays dans le monde ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.