GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Un nouveau charnier découvert au nord-est du Mexique

    media Un médaillon des «Zetas» est exposé dans le musée de la Drogue, au sein du ministère mexicain de la Défense. Les ex-militaires des «Zétas» sont soupçonnés d'être les auteurs du massacre découvert le 25 août 2010 dans l'état de Tamaulipas. Reuters / E. Aponte

    Soixante-douze cadavres ont été découverts dans une ferme située dans l’Etat de Tamaulipas, au nord-est du Mexique. Il semblerait que les victimes soient toutes des émigrants qui tentaient de se rendre aux États-Unis. Ce nouveau charnier constitue la découverte la plus macabre de la guerre entre les cartels de la drogue qui a déjà fait plus de 28 000 morts depuis décembre 2006, date à laquelle le président Calderon a déclenché sa lutte contre le narco-trafic.

    Avec notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe

    Cette macabre découverte a été rendue possible grâce à un survivant de ce massacre. Blessé par balle au cou, il a néanmoins réussi à rejoindre un barrage routier pour demander de l’aide aux soldats en poste et leur indiquer le lieu où il avait été attaqué. En se rendant sur place, les militaires ont passé au peigne fin les alentours d’une ferme pour finalement découvrir ce charnier.

    C’est le témoignage du seul survivant, d’origine équatorienne, qui a permis de déterminer que ses compagnons d’infortune – 58 hommes et 14 femmes – étaient tous des émigrants illégaux, en majorité centraméricains, qui se rendaient aux États-Unis.

    A leur arrivée dans cette ferme située à 150 kilomètres de la frontière, ils ont été interceptés par des délinquants qui auraient déclaré être membres des Zétas, un groupe d’ex-militaires en guerre contre le cartel du Golfe. Devant le refus des émigrants de travailler pour eux, ils les auraient tous abattus froidement.

    Il semblerait que le recrutement des émigrants soit une pratique toujours plus fréquente des trafiquants de drogue. C’est peut-être là un indice des difficultés qu’ils ont à enrôler des hommes de main locaux, en raison de l’hémorragie que crée la guerre des cartels qui, rien que cette année, a déjà fait plus de 7 000 morts.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.