GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Mexique : le travail d'identification des clandestins massacrés a commencé

    media Les corps des 72 migrants clandestins tués au ranch de San Fernando. Reuters /Tamaulipas' State Attorney General's Office

    Les autorités tentent de mettre un nom sur les 72 victimes de la tuerie de San Fernando dans l'Etat de Tamaulipas, dans le nord-est du pays. Des représentants du Brésil, de l'Equateur ou encore du Honduras sont arrivés sur les lieux. Les victimes froidement abattues étaient toutes des migrants qui ont refusé d'intégrer les rangs du Cartel des Zetas selon le témoignage de l'unique survivant. Extorsion de fonds, kidnapping, meurtres, trafic d'armes, ce gang est tristement célèbre au Mexique pour ses crimes quotidiens au service de la drogue.

     

    Leur nom vient de la lettre Z, Zeta en espagnol. Ce sont des mercenaires, des déserteurs de l'armée mexicaine et des forces spéciales guatemaltèques, formés au maniement des armes de guerre. Experts en explosifs, spécialistes du combat dans la jungle, ils disposent d'un arsenal complet, kalashnikovs, lance-grenades, bazookas, on parle même d'hélicoptères.

    Leur réputation est telle à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis que leurs crimes font l'objet de chansons populaires.

    Fondé il y a dix ans, le gang compterait entre 5 00 et 1 000 membres avec à leur tête un ancien policier des troupes d'élite mexicaines qui vend ses services aux cartels de la drogue. Cocaïne, marijuana, amphétamine, héroïne, les Zetas sont présents du Chiapas au Yucatan, en passant par la capitale, Mexico, jusqu'aux Etats-Unis. Ils seraient même parmi les fournisseurs de drogue de la mafia calabraise en Italie.

    Le président Felipe Calderon a fait de la lutte contre les narcotrafiquants l'objectif majeur de son mandat. Sans succès jusqu'à présent : en trois ans, les violences liées au trafic de drogue ont fait plus de 28 000 morts.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.