GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Vingt-deux guérilleros des FARC tués par l’armée colombienne

    media

    Vingt-deux guérilleros présumés des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) ont été tués, dimanche 19 septembre, lors d'une importante opération de l'armée colombienne. Les militaires ont bombardé trois camps rebelles près de la frontière avec l'Equateur.

    La contre offensive gouvernementale était attendue et annoncée. Depuis le début du mois, les FARC ont, en effet, intensifié leurs attaques contre l'armée pour fragiliser le nouveau président Juan Manuel Santos. Plus de 40 policiers et militaires ont été tués en septembre dans des embuscades.

    L'Etat a donc voulu répondre en frappant un grand coup. Trois camps de rebelles présumés ont été bombardés. Le bilan est de 22 narco-terroristes morts, dit le gouvernement.

    La perspective d'une reprise du dialogue entre la guérilla et les autorités semble plus que jamais bouchée. Mais pour Olga Gonzalez, docteur en sociologie, il ne faut rien affirmer : « Malheureusement, l’expérience en Colombie montre que quand il y a des attaques, quand les armes se mettent à parler, c’est à ce moment-là que souvent surviennent des dialogues de paix. Ça a été le cas dans le passé. Les dialogues les plus importants entre 1999 et 2002 résultaient du fait que les années précédentes les FARC avaient fait de grandes attaques militaires, en prenant notamment en otages des militaires qui sont encore aujourd’hui en captivité ou libérés récemment. »

    Les FARC détiennent encore 19 otages dits politiques en Colombie. Des otages politiques, c'est-à-dire échangeables contre des guérilleros emprisonnés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.