GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris (parquet)
    • Liban: près de 400 blessés dans les heurts du samedi 18 janvier entre les manifestants et les forces de l'ordre (nouveau bilan secouristes)
    • Le sommet de Berlin, une «étape importante» pour consolider le cessez-le-feu en Libye, dit Erdogan
    • Ultime test ce dimanche pour SpaceX et la fusée «Falcon 9» avant un vol habité pour la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS)
    • Municipales à Paris: Hidalgo (25%) décroche Dati (19%) Griveaux (15%), Belliard (14%) ou Villani (13%), sondage Ifop pour le JDD
    Amériques

    Etats-Unis : les dépenses des élections de mi-mandat flambent

    media Le président Barack Obama lors d'un rassemblement à Philadelphie pour les élections de mi-mandat, le 10 octobre 2010 REUTERS/Jim Young

    Aux Etats-Unis, les élections de mi-mandat approchent. J-22 avant le renouvellement de la Chambre des représentants et d'un tiers du Sénat. Comme pour chaque élection, les moyens financiers engagés par les deux partis sont astronomiques, et c'est encore plus le cas cette année.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Sur le site internet du Centre pour une politique réactive, le compteur tourne. Un compteur de dollars, ceux dépensés globalement par tous les candidats, tous les partis, toutes les organisations politiques pour la campagne des élections du 2 novembre. Il y a 4 ans, à 22 jours du scrutin, le montant affiché était de 2,8 milliards de dollars. Cette année, il est déjà de 3,5 milliards.

    La faute à la Cour suprême

    Au mois de janvier, la Haute cour a en effet supprimé les limites au financement des campagnes électorales. Les entreprises privées, les syndicats et les lobbies peuvent désormais ouvrir leur portefeuille sans même avoir à dévoiler la provenance des fonds.

    Et si le Parti démocrate en profite, ce sont les républicains qui ont pris la tête de la course à la dépense. Avec l'aide, expliquent les spécialistes, de la Chambre du commerce ou de compagnies d'assurance opposées à la réforme de la couverture maladie que les républicains ont promis d'abolir.

    Le camp de Barack Obama, de son côté, compte sur les « petits donateurs ». Selon le porte-parole du Parti démocrate, ils commencent à se mobiliser. En 2008, ce sont eux qui avaient fait la différence.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.