GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Deux ans après son élection, Obama a-t-il toujours la cote auprès des Américains?

    media Le président américain Barack Obama, Washington, le 18 octobre 2010 REUTERS/Kevin Lamarque

    Selon un sondage publié le 19 octobre, seules deux personnes sur trois ayant voté pour l'actuel président Barack Obama comptent voter pour les démocrates, lors des prochaines élections de mi-mandat le 2 novembre.

    Avec notre correspondant à Washington, Raphaël Reynes

    Le 2 novembre s'annonce décidément difficile, pour le Parti démocrate. Les risques de perdre la majorité à la Chambre des représentants sont plus que sérieux. Et même si elles sont moindres, les chances de perdre également le Sénat existent.

    Selon le sondage publié par la chaine de télévision CBS, le 19 octobre, la cote de popularité de Barack Obama reste très forte : 82% d'opinions favorables parmi ses électeurs de 2008. Mais un sur trois ne soutiendra tout de même pas les candidats du Parti démocrate : 21% se disent indécis, 8% envisagent carrément de voter républicain.

    Parmi les électeurs centristes ou indépendants, le président américain est nettement moins populaire. Seuls 42% de ceux qui ont glissé un bulletin « Obama » dans l'urne en 2008 entendent voter démocrate, le 2 novembre. Mais le nombre d'indécis est aussi plus élevé, dans cette partie de l'électorat.

    Plus d'un tiers affirment ne pas savoir ce qu'ils feront, le jour de l'élection. Et s'ils ne vont pas voter du tout, cela pourrait peser lourd sur l'issue du scrutin. Et ce serait une bonne nouvelle pour les démocrates.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.